Le Nasty Bar

Ne vous fiez pas à son nom, car ce bar luxembourgeois est un bar tiki avec une ambiance des plus chaleureuse qui soit. 
IMG_0482
Avant de parler du Nasty, commençons par la base : qu’est-ce-qu’un bar tiki ? La culture Tiki est un thème artistique et décoratif s’inspirant de la culture polynésienne né aux États-Unis et à la mode entre les années 1920 et 1960. Son nom provient de la sculpture dite « tiki » . 
Le mouvement Tiki dans le monde du bar est avant tout une expérience visuelle et gustative. Essentiellement tourné vers des cocktails à base de rhum, le concept tiki est un état d’esprit. Évidemment, la culture polynésienne se retrouve à tous les niveaux : les mugs tiki, la décoration, le style des bartenders. 


Pour la petite histoire, le plus ancien bar tiki a été créé par Ernest Gantt, un businessman américain en 1933, le « Don the Beachcomber« . S’en suivront plus d’une vingtaine d’établissements. De nombreux autres bars feront la renommer de ce style tiki, notamment le très célèbre Trader Vic’s qui créa le tout premier cocktail Maï Taï. Pendant près de 30 ans les bars tiki prospéreront pour ensuite tomber dans l’oublie. Il faudra attendre les années 90, pour que des amoureux du style, le remette au goût du jour, comme le Sip ‘n Dip Lounge qui fut classé parmi les 10 meilleurs bars du monde en 2003 par GQ. 
Aujourd’hui, le « tiki style » est plus que jamais dans l’air du temps et ce n’est pas Filoo, propriétaire du Nasty bar qui vous dira le contraire. Parlons tout d’abord du lieu. Des couleurs chaudes vous accueillent et vous mettent immédiatement dans l’ambiance. La décoration est ce que l’on retrouve un peu partout dans ce genre de bar : des masques tiki au mur, des plantes et du feu (ok, des bougies, mais l’idée des torches et là). Maintenant, l’ambiance. Dès que vous entrez, Filoo et sa femme vous accueillent avec un immense sourire suivit d’un bienvenu qui vous met tout de suite la banane. Vous n’avez plus qu’à vous installer et apprécier le talent d’un des plus grands bartenders que j’ai eu la chance de rencontrer. 

Je suis dans une période « old fashion ». Depuis quelques mois, je ne commande que ça. Autant vous dire, que j’en ai testé pas mal. La complexité du old fashion, c’est la juste balance entre l’amertume des agrumes et la douceur du sucre ou sirop que vous apportez sans oublier le bitter qui fait toute la différence s’il est bien dosé. En gros, pour réussir un très bon old fashion, tu dois maîtriser ton sujet. Et pour être honnête, j’en ai bu pas mal de vraiment très mauvais. La commande est donc passée et j’attends tranquillement au bar en observant les gestes du pro. 
Le verdict est sans appel : c’est l’un des deux meilleurs old fashion au monde que j’ai bu. Fait à base de rhum, il est simplement sublime. Et comme le mec est sûr de lui, une fois mon verre terminé, il me propose un autre old fashion, mais cette fois-ci revisité. Il y a de la couleur, de la fumée et surtout du goût. Le second n’a rien à voir avec le précédent, mais c’est bien un old fashion tout aussi bon que le premier. Je suis définitivement conquise.

Si vous êtes de passage au Luxembourg et que vous souhaitez boire un excellent verre, arrêtez-vous au Nasty bar (1 rue du commerce- Dudelange) et appréciez le moment.
Bonne dégustation
Thia
*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Un commentaire